Quelle est l’origine de nos violences ?

Nous sommes avant tout des mammifères. Comme tels, nous naissons avec un capital santé, un héritage génétique, un avenir à écrire. Ce qui semble important au regard de la science c’est d’abord le poids de l’inné : aucun chien ne naît chien d’attaque. Même si des prédispositions génétiques lui permettent de le devenir, il faudra le dresser afin qu’il acquière des réflexes agressifs envers des cibles ancrées dans sa mémoire biologique.

Le parallèle avec les évènements de ce week-end est évident. Comme mammifère, un enfant ne naît pas avec telle ou telle religion, avec de la haine contre son prochain ou avec l’envie de sauver le monde. Ses comportements d’adulte sont le résultat d’un long processus éducatif multifactoriel parental, scolaire, médiatique.

Ceci est une bonne nouvelle pour toutes celles et tous ceux qui veulent que cessent un jour ces violences. Il n’existe pas de cours de paix, d’équilibre physique et mental, à l’école. La morale, l’éducation civique peuvent être de  bons programmes mais sils sont trop faibles pour contredire ce que certains parents, média, ou religions extrémistes implantent comme un programme fondamental dans le cerveau, le cœur et dans chaque cellule même de l’enfant.

Nous sommes tous concernés par l’ambition. de rétablir un message de paix. Entreprise, école, cultes, associations,, travaillons ensemble pour créer un cursus proposé aux parents, aux enseignants d’éducation à la paix. Comme le dressage à la violence est universel et ne concerne pas seulement les extrémistes, la réponse est forcément au moins nationale et portée par le plus de citoyens possible.

C’est pour cela que nous avons créé Valoriance dès 1995. Parce que nous avions l’intime conviction que notre pays devait bénéficier d’un travail de fond sur l’équilibre de chaque enfant, de chaque adulte vers une paix dans nos entreprises, nos institutions et en chacun d’entre nous.

Aidez-nous à créer l’Académie nationale Valoriance. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Nous voulons offrir le résultat de nos recherches à notre pays, à vous tous. Les programme de formation des futurs intervenants en entreprise, à l’école, et en conférences en tous lieux sont en cours de finalisation. Après le club des cinq fondateurs, trois mousquetaires ont repris le flambeau pour développer cette approche de l’équilibre humain pleine d’avenir.

Nous aurions besoin de lieux de conférence et d’un public (communiquer, amener des personnes), de volontaires ayant une base scientifique pour se former et enseigner en entreprise (avec une expérience économique), à l’école et dans toutes associations.

Les cinq fondateurs ont offert onze années de leur temps personnel pour créer Valoriance et valider cette approche non comme une méthode mais comme une science de l’équilibre. Nous sommes trois à vouloir nous investir pour la développer. Etes-vous prêts à participer à cette grande aventure humaine ?

Prenez soin de vous,

Jean-Christian WILMES